Huawei révèle les taux de redevance pour la technologie 5G

CHINA AFRICA MEDIA – Huawei Technologies Co a dévoilé mardi les taux de redevances pour l’utilisation de ses technologies 5G dans les smartphones, alors que le géant chinois de la technologie vise à accroître la transparence sur sa propriété intellectuelle.

Cette décision est intervenue alors que Huawei est devenu l’un des plus grands détenteurs de brevets au monde grâce à des investissements soutenus dans l’innovation. À la fin de 2020, Huawei détenait plus de 100000 brevets actifs dans le monde.

Jason Ding, chef du département des droits de propriété intellectuelle de Huawei, a déclaré que pour chaque smartphone 5G multimode utilisant les technologies 5G de Huawei, la société recevrait jusqu’à 2,5 dollars de redevances.

Huawei a rapporté plus de 130 milliards de dollars en 2019 (DR)

Huawei a estimé qu’il recevrait environ 1,2 à 1,3 milliard de dollars de revenus provenant de l’octroi de licences de brevets entre 2019 et 2021. Le chiffre d’affaires total de Huawei en 2019 a atteint 858,8 milliards de yuans (132,2 milliards de dollars).

Selon Ding, Huawei a été le plus grand contributeur technique aux normes 5G et suit des principes équitables, raisonnables et non discriminatoires en matière de licences de brevets. Il a ajouté que la société espère que le taux de redevance annoncé mardi augmentera l’adoption de la 5G en donnant aux implémenteurs de la 5G une structure de coûts plus transparente qui éclairera leurs décisions d’investissement.

Francis Gurry, ancien directeur général de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, a déclaré: «En publiant sa structure de frais de licence pour les brevets essentiels de la norme 5G, Huawei promeut l’adoption et l’utilisation généralisées de normes conçues pour assurer l’interopérabilité, la fiabilité et une concurrence transparente, tout en en même temps, offrant un juste retour sur investissement en R&D. « 
Huawei Technologies Co a dévoilé mardi les taux de redevances pour l’utilisation de ses technologies 5G dans les smartphones, alors que le géant chinois de la technologie vise à accroître la transparence sur sa propriété intellectuelle. Cette décision est intervenue alors que Huawei est devenu l’un des plus grands détenteurs de brevets au monde grâce à des investissements soutenus dans l’innovation. À la fin de 2020, Huawei détenait plus de 100000 brevets actifs dans le monde.

Jason Ding, chef du département des droits de propriété intellectuelle de Huawei, a déclaré que pour chaque smartphone 5G multimode utilisant les technologies 5G de Huawei, la société recevrait jusqu’à 2,5 dollars de redevances. Huawei a estimé qu’il recevrait environ 1,2 à 1,3 milliard de dollars de revenus provenant de l’octroi de licences de brevets entre 2019 et 2021.

Le chiffre d’affaires total de Huawei en 2019 a atteint 858,8 milliards de yuans (132,2 milliards de dollars).

Selon Ding, Huawei a été le plus grand contributeur technique aux normes 5G et suit des principes équitables, raisonnables et non discriminatoires en matière de licences de brevets.

Il a ajouté que la société espère que le taux de redevance annoncé mardi augmentera l’adoption de la 5G en donnant aux implémenteurs de la 5G une structure de coûts plus transparente qui éclairera leurs décisions d’investissement.

De 2010 à 2019, Huawei a dépensé environ 90 milliards de dollars en R&D, selon un livre blanc sur l’innovation et la propriété intellectuelle publié mardi par la société.

Song Liuping, directeur juridique de Huawei, a déclaré: « Nous voulons montrer l’histoire de notre innovation au cours des 30 dernières années et notre engagement à long terme à respecter, protéger et contribuer à la propriété intellectuelle. Avec ce livre blanc, nous voulons que vous mieux comprendre comment Huawei est devenu ce qu’il est aujourd’hui. « 

Cette décision est également intervenue alors que Huawei fait face à une série de restrictions de la part du gouvernement américain, affectant ses activités de smartphones.

Song a déclaré que Huawei détient plus de 10000 brevets aux États-Unis, qui apportent de la valeur à de nombreuses entreprises américaines. En tant que contributeur majeur de brevets essentiels aux normes 5G, l’entreprise est prête à partager ces technologies avec le monde.

Chine. Plus de milliardaires que les USA et l’Inde réunis

La Chine comptait en fin 2020, 253 milliardaires en dollars américain de plus qu’en 2019. Début 2021, elle totalise désormais 1058 super-riches (en incluant Hong Kong).

Les milliardaires chinois sont toujours plus nombreux. Alors que la Chine apparaît comme un des grands gagnants de la crise du Covid-19, l’Empire du Milieu a vu l’an dernier le nombre de ses milliardaires en dollars s’étoffer (+253), selon le classement annuel du cabinet Hurun qui comptabilise 1058 milliardaires en dollars.

En nombre, les États-Unis sont seconds avec 696 milliardaires. Les trois plus grosses fortunes mondiales restent néanmoins américaines et française : 197 milliards de dollars pour Elon Musk, le fantasque patron de Tesla, devant Jeff Bezos (Amazon) et Bernard Arnault (LVMH).

L’Inde est le troisième pays au monde à compter le plus grand nombre de milliardaires (177).

Source : Capital

Chine-UE. Signature du premier accord commercial « significatif »

CHINA AFRICA MEDIA –Un accord qualifié de « premier accord commercial […] significatif » a été signé entre l’Union européenne et la Chine. C’était au sortir d’une réunion des dirigeants Européens et Chinois tenue lundi dernier par liaison vidéo.

La réunion était coprésidée par le président chinois XI Jinping, la chancelière allemande Angela MERKEL, dont le pays assurre actuellement la présidence tournante de l’UE, le président du Conseil européen Charles MICHEL et la présidente de la Commission européenne Ursula VON DER LEYEN. Une réunion au cours de laquelle les deux parties ont convenu d’accélérer les négociations sur l’accord d’investissement.  

La Chine et l’UE établiront un dialogue de haut niveau sur l’environnement et le climat et travailleront ensemble dans le secteur numérique. Ceci dans le but de construire des partenariats coopératifs verts et numériques, selon une décision prise lors de la réunion.

A noter que les équipes de négociation ont eu 31 séries de rencontres afin de plancher sur l’accord depuis le lancement des négociations en 2014.

Dans ses remarques lors de la réunion, M. XI a souligné « la nécessité pour les deux parties de poursuivre sans relâche la croissance saine et régulière du partenariat stratégique global Chine-UE tout en adhérant aux principes de la coexistence pacifique, de l’ouverture et de la coopération, du multilatéralisme ainsi que du dialogue et  consultation ».

Le Président XI Jinping coorganisateur de la rencontre des Dirigeants

Et ceci d’autant plus que la crise sanitaire liée au coronavirus a fortement fragilisé les économies. « La pandémie du COVID-19 a accéléré les changements profonds jamais vus depuis un siècle, et l’humanité se trouve à un nouveau carrefour« , a-t-il indiqué.

Le numéro Un chinois a d’ailleurs souligné l’importance d’une coopération bilatérale renforcée sur les domaines de la recherche et du développement des vaccins COVID-19; d’en faire des biens publics mondiaux bénéfiques et disponibles pour tous, en particulier les habitants des pays en développement.

Au terme de ces assise, les dirigeants européens et chinois ont annoncé la signature d’un accord bilatéral sur les indications géographiques des produits alimentaires.  Un accord d’ailleurs salué par le conseil de l’UE comme « le premier accord commercial bilatéral significatif signé entre l’UE et la Chine ».

L’accord garantira que 100 indications géographiques agroalimentaires de l’UE, telles que le fromage Mozzarella di Bufala Campana ou les olives Elia Kalamatas, bénéficieront d’une protection sur le marché chinois.  De même, 100 produits chinois seront protégés dans l’UE, garantissant ainsi la reconnaissance mutuelle des traditions agricoles, a déclaré le conseil dans un communiqué en juillet.

Il faut noter que le volume des échanges commerciaux de la Chine avec l’UE a atteint 705,1 milliards de dollars l’année dernière, soit une augmentation de 3,4% par rapport à l’année précédente.  La Chine est la plus grande source d’importations de l’UE et son deuxième marché d’exportation.  En 2019, la Chine était le troisième partenaire en importance pour les exportations de biens de l’UE et le premier partenaire pour les importations de biens de l’UE.

L’UE a été le plus grand partenaire commercial de la Chine pendant 16 années consécutives jusqu’en 2019. Cependant, cette position de premier partenaire commercial de la Chine lui a été prise par l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est au premier semestre 2020, selon le ministère du Commerce a révélé le ministère chinois du Commerce.

Sources: Chinadaily.com

ISRAËL. Covid-19. Des milliers de manifestants protestent contre la mauvaise gestion de l’épidémie

CHINA AFRICA MEDIA -Se sentant abandonnés par le gouvernement après la fermeture forcée de leur commerce et des lieux publics pendant la pandémie, chômeurs, syndicats étudiants et travailleurs indépendants israéliens se sont réunis sur la place Rabin, lieu traditionnel de rassemblement, pour exiger au gouvernement d’honorer à ses engagements financiers. Ceci alors que le pays enregistre trois nouveaux décès du covid-19.

Les médias locaux ont estimé à quelque 10 000 le nombre de personnes ayant pris part à la manifestation de protestation contre la politique économique du gouvernement pendant la pandémie de COVID-19 ce samedi 11 juillet à Tel Aviv.

300 policiers ont été dépêchés sur place et aux alentours afin de faire respecter les directives du gouvernement concernant le coronavirus, notamment la distanciation physique et le port des masques. « Des centaines de policiers seront déployés pour assurer la protection des manifestants et préserver l’ordre public », avaient indiqué les autorités policières dans un communiqué.

Il faut dire que conséquemment aux mesures restrictives prises par le gouvernement israélien aux fins de lutter contre la pandémie de Covid-19, le taux de chômage en Israël a été quasiment multiplié par 9 ces derniers mois, passant de 3,4 % en février à 27 % en avril, avant de redescendre légèrement en mai à 23,5 %. Les chiffres de juin n’ont pas encore été publiés.

Si les salariés qui se sont retrouvés sans travail ont pu demander des allocations chômage, les travailleurs indépendants affirment chaque jour que nombre d’entre eux attendent depuis des mois l’aide promise par le gouvernement.

Les syndicats étudiants ont aussi participé au rassemblement pour exprimer leurs inquiétudes dans un contexte où de nombreux jeunes se retrouvent aujourd’hui sans travail.

Ce n’est pas une protestation politique mais du peuple

Une résidente de Tel Aviv, a confié au Times of Israël assister à la manifestation pour afficher sa solidarité avec beaucoup de ses amis qui ont perdu leur emploi en raison des restrictions prises par le gouvernement. Lesquelles restrictions visaient à contenir la pandémie.

« Ce n’est pas une protestation politique, c’est une protestation du peuple », a lancé un autre manifestant, le chef de l’Association des bars et clubs d’Israël. Il a fait savoir que les manifestants exigent une action immédiate. « Nous voulons voir l’argent à la banque. La période de naïveté est terminée », a-t-il martelé.

« Je suis ici pour appeler le gouvernement à faire ce qu’il a promis. Transférer l’argent aux salariés et aux petites entreprises », a poursuivi un autre encore. « Vous leur avez dit de fermer et ils l’ont fait. Maintenant, c’est à vous de les aider avant qu’il ne soit trop tard », ajoute-t-elle.

Il y a une grave crise de confiance

Il y a une grave crise de confiance entre le gouvernement et une grande partie delà population israélienne, c’est en tout cas ce que pense Shai BERMAN, un des organisateurs de la manifestation, interrogée par nos confrères de la radio publique israélienne. BERMAN faisait partie d’un groupe de militants invités vendredi par NETANYAHU et des responsables du ministère des Finances, dans une tentative de dernière minute visant à éviter la gigantesque manifestation. « Il a essayé », a-t-elle déclaré, ajoutant que les aides présentées étaient un bon début mais comportaient des défauts. Benjamin NETANYAHU avait, de son côté, déclaré « Nous tiendrons nos engagements ».

Mais cela n’a pas empêché certains des manifestants de scander « Bibi [Netanyahu], rentre chez toi », dans ce qui semble représenter le sentiment de la majorité manifestants, l’appelant à démissionner en raison des soupçons de  corruption qui pèsent sur lui. Selon Kan, plus de 160 manifestations ont eu lieu dans différents endroits du paysmalgré l’interdiction de rassemblement en vigueur.

L’ombre de George Floyd plane encore

« Les manifestants n’ont aucune raison de protester, nous n’avons pas perdu le contrôle de ce qui se passe dans l’économie », a estimé le ministre des Finances, Israel Katz à la Treizième chaîne. Concernant les plaintes selon lesquelles l’aide gouvernementale promise a été lente à arriver, Katz dit : « l’argent arrivera à la banque mardi et vous le verrez dans votre compte mercredi ».

Certains à Tel Aviv ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Laissez-nous respirer » en hébreu. En écho au « Je ne peux pas respirer », repris dans les manifestations contre les violences policières dans le monde entier depuis la mort, le 25 mai  de George Floyd.

9ÈME FORUM SINO-ARABE. Le volume des échanges entre la Chine et les pays arabes en nette augmentation

CHINA AFRICA MEDIA -La neuvième réunion ministérielle du Forum de coopération sino-arabe qui a eu lieu le 06 juillet dernier et coprésidée par les ministres chinois et jordanien des Affaires étrangères, aura, entre autre chose, permis de mettre en évidence une augmentation significative du volume des échanges entre les deux parties. Ces assises qui se tenaient via visioconférence ont d’ailleurs été saluées par le Président XI Jinping.

Lors de son propos circonstanciel, WANG Yi a tenu, tout d’abord, à souligner les liens d’amitié « traditionnelle » entre la Chine et les pays arabes qui, souhaite-t-il, seront renforcés. Il espère dans le même temps que la coopération stratégique sino-arabe sera portée à un niveau supérieur après la pandémie de COVID-19.

« La Chine a aidé les pays arabes à se procurer du matériel médical pour faire face au coronavirus. Elle a aussi fait don de plus d’un million de kits de test et de plus de 13 millions de masques », a souligné WANG Yi.

Dimanche dernier par exemple, une cargaison d’aide médicale anti-COVID du gouvernement chinois, dont 200 000 masques jetables et 9 000 masques N95, a été livrée à la Ligue arabe au siège de l’organisation au Caire ont rapporté nos confrères de Xinhua.

Poursuivant son propos, WANG Yi a affirmé que les deux parties ont accéléré la construction conjointe de la ceinture et la route et que de nombreux projets clés ont été mis en œuvre avec succès.  A noter que le volume des échanges entre la Chine et les pays arabes en 2019 a connu une « augmentation de 9% en glissement annuel », avec une expansion des investissements bilatéraux et de la coopération dans le domaine des hautes technologies, a en croire la même source.

Le patron de la diplomatie chinoise a adressé ses remerciements aux pays arabes pour, dit-il , « leur ferme soutien aux propositions légitimes de la Chine au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies », affirmant que la Chine pense que les pays arabes continueront de prendre une position juste sur les questions concernant les affaires intérieures de la Chine.  « La Chine soutient fermement les pays arabes dans la sauvegarde de leur propre politique de sécurité et leur stabilité sociale. La chine respecte la volonté des pays à choisir leurs propres voies de développement », a-t-il conclu.

9ème forum sino-arabes. XI Jinping milite pour une communication stratégique et une coopération plus diversifiée

CHINA AFRICA MEDIA -Le président chinois XI Jinping, dans une lettre, a invité les parties prenantes à la mise en place d’une communication stratégique dans tous les domaines, y compris dans les mécanismes pour venir à bout de la pandémie de covid-19. C’était lors du 9ème forum de coopération Chine- États Arabes qui s’est tenu le 6 juillet dernier par visioconférence.

« La Chine et les pays arabes devraient s’atteler à améliorer les communications stratégiques et promouvoir la coopération dans tous les domaines, y compris dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 », a déclaré lundi le président chinois.

Il a fait cette déclaration dans une lettre de félicitations adressée à la neuvième réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes, tenue par vidéoconférence.

XI Jinping a également fait remarquer que depuis le début de la pandémie, la Chine et les pays arabes sont restés « ensemble et ont continué de s’entraider ».  «Leur soutien mutuel et leur coopération renforcée sont le reflet vivant des liens étroits qui les unissent », a-t-il écrit.

Le numéro un chinois invite les deux parties à beaucoup plus de coopération afin de surmonter d’éventuelles difficultés et « aller de l’avant », compte tenu de la situation mondiale actuelle, a-t-il ajouté.

Cette rencontre était donc attendue par XI Jinping car pour lui, ce fut l’occasion pour les deux parties d’améliorer significativement leur coordination stratégique et de promouvoir la coopération dans des domaines divers et variés. Ceci en vue d’apporter plus d’avantages aux deux peuples.

Toujours dans sa lettre, le Président XI Jinping a rappelé qu’il avait annoncé en 2018 la mise en place d’un partenariat stratégique entre la Chine et les États arabes lors de la huitième réunion ministérielle du Forum de coopération sino-arabe.

C’était là au fond une proposition de bâtir une communauté sino-arabe avec un avenir commun pour promouvoir la construction d’une communauté avec un avenir partagé pour l’humanité. Proposition qui a d’ailleurs été accueillie avec « enthousiasme par les pays arabes » nous rapporte l’agence chinoise de presse Xinhua.

FRANCE. Un nouveau gouvernement « de mission… » pour sauver le quinquennat ?

CHINA AFRICA MEDIA -Peaufiné trois jours durant, le nouveau gouvernement français a été dévoilé en fin d’après-midi ce lundi 06 juillet. Une nouvelle équipe qu’Emmanuel MACRON désigne déjà comme un « gouvernement de mission et de rassemblement » pour, dit-il, « impulser la relance de l’économie, la poursuite de la refondation de notre protection sociale et de l’environnement, le rétablissement d’un ordre républicain juste ». Ce gouvernement aura aussi pour mission la « défense de la souveraineté européenne » et tenter ainsi de sauver un quinquennat que plusieurs politologues qualifient de « désastreux ».

Alors que l’équipe sortante était constituée de 16 ministres, trois ministres délégués et 17 secrétaires d’Etat, cette première équipe CASTEX est légèrement revue à la baisse. Elle compte 15 ministres pleins et 15 ministres délégués.

China Africa Media vous livre ici la liste des ministres :

  • Jean-Yves le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires Etangères
  • Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique
  • Jean-Michel Blanquer ministre de l’Education Nationale, la Jeunesse et les Sports
  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance
  • Florence Parly, ministre des Armées
  • Gérard Darmanin, ministre de l’Intérieur
  • Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion
  • Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer
  • Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités locals
  • Eric Dupont-Moretti, garde des sceaux, ministre de la Justice
  • Roselyne Bachelot, ministre de la Culture
  • Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé
  • Annick Girardin, ministre de la Mer
  • Frédérique Vidal, Enseignement Supérieur, recherche, Innovation
  • Julien Denormandie, ministre de de l’Agriculture et de l’Alimentation

Ainsi que des ministres délégués :

  • Amélie de Montchalin, ministre de de Transformation et de la Fonction Publique
  • Marc Fesneau, chargé des Relations avec le Parlement
  • Elisabeth Moreno, Egalité entre les femmes et les hommes
  • Franck Riester, Commerce extérieur et attractivité
  • Emmanuelle Wargon, Logement
  • Jean-Baptiste Djebarri, Transports
  • Olivier Dussopt, Comptes publics
  • Agnès Pannier-Runacher, Industrie
  • Alain Griset, PME
  • Roxana Maracineanu, Sports
  • Geneviève Darrieussecq, Mémoire et Anciens combattants
  • Marlène Schiappa, Citoyenneté
  • Brigitte Klinkert, Insertion
  • Nadia Hai, Ville
  • Brigitte Bourguignon, Autonomie

(Sources AFP)

HONG KONG. Ingérence américaine, Pékin durcit le ton

CHINA AFRICA MEDIA -L’adoption jeudi dernier par le sénat américain d’un projet de loi visant à appliquer des sanctions sur des responsables chinois initiateurs de la loi sur la sécurité nationale, a suscité la colère de Pékin qui a menacé de « réagir fortement ».

Les Sénateurs américains ont adopté un projet de loi qui doit encore être ratifié par le président Donald Trump, visant à appliquer des sanctions ciblées contre des responsables chinois. Ces responsables qui ont initié la nouvelle loi sur la sécurité nationale de Chine.

Approuvé à l’unanimité par le Sénat jeudi dernier, ce projet de loi cible également les banques ayant entretenu des liens commerciaux avec lesdits responsables publics. Elle requiert donc des pénalités contre ces établissements financières.

C’est le cas, par exemple, de HSBC et Standard Chartered qui avaient exprimé leur soutien à la nouvelle loi sur la sécurité nationale de Chine. Les deux géants de la finance ont été particulièrement pointées du doigt par le Sénat et il va sans dire que de fortes menaces pèseraient sur elles, si on en croit le site CGTN. 

Rappelons que Washington s’est à plusieurs reprises opposé à cette loi sur la sécurité nationale de Chine, « craignant qu’elle ne compromette l’autonomie de Hong Kong » écrit le site. En réponse, le ministère chinois des Affaires étrangères a exhorté l’Etat américain « à prendre conscience de la situation, à respecter le droit international et les normes fondamentales des relations internationales, à cesser de s’immiscer dans les affaires de Hong Kong de quelque manière que ce soit ». 

Allant plus loin dans son avertissement, Pékin appelle désormais Washington à cesser toute ingérences dans ses affaires internes car « Dans le cas contraire, la Chine réagira fortement et les États-Unis devront en assumer toutes les conséquences », a averti ZHAO Lijian, porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères.

Cette montée de ton entre les deux grandes puissances a inévitablement des conséquences néfastes sur le commerce international. Vivement une sortie de crise dans les plus brefs délais afin que le commerce mondial, déjà asphyxié par crise due au coronavirus, retrouve un peu d’oxygène.

FRANCE. Jean CASTEX nouveau Premier ministre

CHINA AFRICA MEDIA-Le président français, Emmanuel Macron vient de nommer un nouveau Premier ministre, en remplacement d’Edouard Philippe qui a remis sa démission tôt ce matin.

Jean CASTEX, 55 ans, est le nouveau Premier ministre français et devra former un nouveau gouvernement, a annoncé ce vendredi 03 juillet l’Elysée.

Jean Castex est né le 25 juin 1965 à Vic-Fezensac, dans le Gers. Ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy, il est le délégué interministériel chargé du déconfinement.

CHINE. Provocations : un avion militaire américain survole le territoire chinois de Taïwan

Jeudi, les autorités chinoises ont critiqué les États-Unis pour avoir envoyé un avion de transport militaire au-dessus de l’île de Taiwan, affirmant que toutes les mesures nécessaires seront prises pour sauvegarder la souveraineté nationale, la sécurité et les intérêts du développement.

Les déclarations sont intervenues après qu’un avion de transport militaire américain C-40 a effectué mardi matin un survol le long de la côte ouest de Taiwan, une décision qui a été « approuvée », a déclaré mardi l’autorité de défense de Taiwan.

Mardi matin également, un groupe de chasseurs Su-30 de l’Armée populaire de libération du peuple (APL) est brièvement entré dans « l’espace aérien » du sud-ouest de l’île de Taiwan, selon l’autorité de défense de Taiwan. Cette décision est largement interprétée comme un contrepoids par le continent chinois à l’action provocatrice des États-Unis.

L’action américaine a gravement violé le droit international et les normes de base dans les relations internationales, et la partie chinoise condamne sérieusement et est résolument contre, a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse régulière.

« Nous exhortons la partie américaine à respecter le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints entre la Chine et les États-Unis, et à mettre immédiatement un terme à ce type de mouvements illégaux et provocateurs », a déclaré Hua, notant que la partie chinoise prendra toutes les mesures nécessaires. sauvegarder résolument la souveraineté nationale, la sécurité et les intérêts de développement.

Le vol de l’avion militaire américain au-dessus de Taïwan a été un acte provocateur illégal et grave, a déclaré jeudi Zhu Fenglian, porte-parole du bureau des affaires taïwanaises du Conseil des Affaires d’Etat.

Les autorités du Parti démocrate progressiste (DPP) sur l’île se sont entendues avec des forces étrangères pour violer la souveraineté et la sécurité de la Chine, ont saboté activement la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan, et ont apporté des calamités à la sécurité et au bien-être des habitants de l’île, a déclaré Zhu.

« Nous avertissons solennellement les autorités du DPP, car elles ne devraient pas mal juger la situation, ne pas sous-estimer la forte volonté du peuple chinois et sa ferme détermination à sauvegarder la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale, et devraient mettre fin auxdites actions immédiatement », a déclaré Zhu.

Le ministère chinois de la Défense nationale ou l’APL n’a pas encore publié de communiqué sur l’incident.