Les vaccins ARN Messager chinois prêts à être commercialisés d’ici la fin de 2021

AUTRE PRESSE – La Chine sera en mesure de produire ses propres vaccins révolutionnaires d’ici la fin de 2021, en utilisant la technologie génétique pour stimuler le système immunitaire, a déclaré Feng Duojia, président de l’Association chinoise des vaccins.

Les vaccins chinois actuellement utilisés sont des vaccins inactivés, prenant la matière morte du coronavirus pour stimuler le système immunitaire. Cependant, les nouveaux vaccins radicaux utiliseront l’ARN messager pour copier le profil génétique du virus et aider le corps à développer une réponse immunitaire.

Une telle technologie bénéficie de nombreux avantages, notamment un temps de développement plus court pour lutter contre les variantes virales, et une meilleure biosécurité pour ne pas manipuler les virus vivants pendant le processus de production.

Feng a déclaré qu’un vaccin ARNm mis au point conjointement par l’Académie Militaire des Sciences (AMS), Walvax Biotechnology et Suzhou Abogen Biosciences, a terminé ses essais cliniques de phase 1 et 2 avec des résultats « satisfaisants ». Des plans d’essais cliniques de phase 3 dans plusieurs sites à l’étranger sont également en cours et les attentes étaient « très bonnes ». En décembre dernier, Walvax a commencé à construire une usine de production d’une capacité annuelle de 120 millions de doses en première phase.

En mars, un autre vaccin chinois contre l’ARNm mis au point conjointement par Stemirna Therapeutics, une société de biotechnologie basée à Shanghai, et l’Hôpital Shanghai East, a lancé des essais cliniques sur des humains, seulement deux mois après avoir obtenu l’approbation réglementaire.

Jusqu’à présent, les vaccins COVID-19 Chinois ont acquis une reconnaissance mondiale. Le premier vaccin de Sinopharm a reçu des autorisations d’utilisation d’urgence dans près de 30 pays, dont Bahreïn, le Guyana, la Hongrie, la Serbie et les Émirats arabes unis. La Hongrie a été le premier pays de l’Union européenne à approuver un vaccin chinois, et le Premier ministre Viktor Orbán se l’est fait administré.

Plusieurs pays ont également approuvé le jab CoronaVac de Sinovac pour une utilisation d’urgence, parmi lesquels le Brésil, le Chili (où le vaccin a été mis en expérimentation), l’Indonésie, le Laos, le Mexique et la Turquie. Le Mexique et le Pakistan ont approuvé l’utilisation d’urgence du vaccin CanSinoBIO. Le vaccin Anhui Zhifei Longcom a quant à lui, reçu l’autorisation d’être utilisé en Ouzbékistan.

Source : Peopledaily

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s