Gabon-Chine. « L’objectif des politiques chinoises est en parfaite concordance avec le PAT gabonais »

Autres PressesÀ l’occasion des  »Deux sessions » en Chine, la presse gabonaise a rencontré S.E Hu Changchun, Ambassadeur de Chine au Gabon. Il présente les grandes décisions prises, ainsi que les perspectives de la coopération Chine-Gabon.

Innocent M’badouma : M. l’ambassadeur, les vaccins contre le Covid-19 offerts par la Chine au Gabon sont arrivés à Libreville le 12 mars. Mais dans quelles circonstances ?

Hu Changchun : Dans le but de concrétiser la convergence entre le président Xi Jinping et le président Ali Bongo Ondimba de lutter ensemble contre la Covid-19, nous avons conjugué nos efforts pour voir le Gabon parmi les premiers pays africains à recevoir les vaccins chinois. Ce qui démontre l’amitié solide de longue date entre la Chine et le Gabon et le dynamisme du partenariat de coopération globale sino-gabonais.

L’économie gabonaise et celle du monde entier ont été négativement impactées par la pandémie. Et le gouvernement gabonais a récemment mis en place le Plan d’accélération de la transformation (PAT). De son côté, la Chine a pris des dispositions pour équilibrer le contrôle de la pandémie et la relance de l’économie. Dans quelle mesure les deux pays peuvent-ils travailler ensemble pour booster la croissance de l’un et de l’autre ?

Sous la conduite du président Ali Bongo Ondimba, le gouvernement gabonais a élaboré le Plan d’accélération de la transformation qui vise à explorer de nouvelles voies pour promouvoir le développement socio-économique du pays, tout en ripostant efficacement contre la pandémie. La partie chinoise l’apprécie hautement. Le gouvernement chinois s’est attaché également à concilier la riposte sanitaire et la relance économique. Avec les efforts de tout le pays, la Chine est devenue la seule économie majeure du monde qui a réalisé une croissance positive en 2020. Dans le contexte de la pandémie, d’un côté, la Chine tient à accorder la primauté au peuple et à la vie humaine. Elle ajuste à temps ses stratégies de riposte en fonction de la situation épidémique, et assure au maximum la sécurité et la santé du peuple pour créer des conditions nécessaires à rendre la vie et l’activité économique à la normale. De l’autre côté, elle adopte des politiques macroéconomiques axées sur  » six garanties « , à savoir, garantir l’emploi, le niveau de vie fondamental, les acteurs du marché, la sécurité alimentaire et énergétique, la stabilité de la chaîne industrielle et celle d’approvisionnement, ainsi que le bon fonctionnement des institutions locales…

… mais pour quel objectif ?

– L’objectif des politiques chinoises est en parfaite concordance avec le PAT gabonais. Aujourd’hui, la Chine s’efforce d’établir une nouvelle disposition de développement caractérisée par la priorité accordée à la circulation économique interne et son interaction avec la circulation économique internationale, tout en œuvrant à la mondialisation de sa chaîne industrielle et d’approvisionnement. De ce fait, la Chine continuera à élargir ses importations du monde entier, notamment des pays africains, apportant ainsi sa contribution à l’industrialisation et à l’auto-développement de ces derniers.

Dans quels domaines, notamment, cette coopération est-elle possible ?

Afin de mieux lutter contre l’épidémie et de relancer l’économie, la Chine entend bien renforcer des échanges d’expériences avec le Gabon sur la bonne gouvernance, faire valoir pleinement leurs avantages comparatifs, et renforcer leur coopération gagnant-gagnant notamment dans les domaines tels que l’agriculture, l’exploitation forestière, énergétique et minière, l’écotourisme, l’économie numérique et la construction des zones de libre-échange, au grand bénéfice de nos deux peuples.

Le mois de mars marque non seulement les rentrées de l’Assemblée nationale et du Sénat au Gabon, mais aussi les  » Deux sessions  » en Chine. Quelles sont les grandes décisions prises par l’APN lors des dernières  » Deux sessions «  ?

D’après un adage chinois,  » la récolte de l’année dépend du printemps où se font les semailles « . Les grands axes de l’année sont aussi définis lors des  » Deux sessions  » chinoises. Sur le plan du développement économique et social, la Chine vise une croissance de plus de 6 % en 2021, a déclaré le Premier ministre Li Keqiang le 5 mars. Conformément au 14e plan quinquennal pour le développement économique et social et les objectifs à long terme à l’horizon 2 035 adoptés par l’APN, la Chine veille à améliorer la qualité et l’efficacité du développement, à baser le développement sur l’innovation, afin de faire de l’indépendance technologique un appui stratégique pour le développement du pays. La Chine encouragera le développement vert et accroîtra sans cesse le bien-être du peuple.

… et au plan international ?

Sur le plan de la politique extérieure, le conseiller des Affaires d’État et ministre des Affaires étrangères Wang Yi, a indiqué le 8 mars, que la Chine s’investirait résolument dans le développement actif des relations d’amitié avec différents pays, la coopération internationale contre la Covid-19 et la promotion des interactions de qualité dans le cadre de l’Initiative  » la Ceinture et la Route  » pour bâtir ensemble une communauté de destin pour l’humanité. Cette année, la nouvelle édition du Forum sur la coopération sino-africaine se tiendra au Sénégal. La Chine voudrait bien saisir cette opportunité pour soutenir l’Afrique dans ses efforts visant à vaincre le virus, à accélérer l’industrialisation et l’intégration régionale, afin de construire une communauté de destin sino-africain encore plus solide…

L’actualité nationale en 2020 a été dominée par la « crise » à Hong Kong. Ce territoire, partie intégrante de la Chine était-il au centre des préoccupations de l’APN ?

L’APN a également pris une décision sur le perfectionnement du système électoral de la Région administrative spéciale de Hong Kong de la Chine, fournissant ainsi des garanties institutionnelles pour concrétiser effectivement la politique d’ »un pays, deux systèmes  » et l’ »administration de Hong Kong par les patriotes « . Ce qui non seulement répond à l’impératif d’assurer la stabilité et la prospérité de Hong Kong à long terme, mais aussi correspond totalement à la Constitution et à la loi chinoises qui confèrent à l’APN ces pouvoirs et responsabilités. Cette décision revêt une signification importante pour sauvegarder la souveraineté, la sécurité, les intérêts de développement de la Chine, pour garantir le développement stable sur le long terme de la politique d’ »un pays, deux systèmes « , et pour assurer à Hong Kong un avenir encore plus radieux.

(Source : L’Union)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s