Conférence de presse donnée par le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi sur la politique étrangère et les relations extérieures de la Chine

China Africa Media-Le 7 mars 2021, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a donné une conférence de presse à l’occasion de la 4e session annuelle de la 13e Assemblée populaire nationale (APN) au Grand Palais du Peuple et répondu aux questions de journalistes chinois et étrangers sur la politique étrangère et les relations extérieures de la Chine.

La conférence de presse d’aujourd’hui se tient une fois encore en visioconférence. Alors que l’épidémie a été effectivement maîtrisée en Chine, beaucoup de pays poursuivent leur combat contre le coronavirus. Tant que l’épidémie n’est pas éradiquée dans un pays, la communauté internationale doit poursuivre ses efforts dans la solidarité. Même s’il ne reste qu’une personne infectée, nous avons toujours la responsabilité d’apporter notre aide.

L’union fait la force. La persévérance nous conduit à la victoire. La lueur d’espoir est devant nous. La Chine poursuivra la coopération solidaire avec tous les pays pour contribuer à la victoire définitive de l’humanité contre l’épidémie.

Après cette brève introduction, le Chef de la diplomatie Chinoise s’est dit disposé à répondre aux questions de la presse.

CCTV : Comment voyez-vous la diplomatie chinoise de l’année dernière ? Quels seront les priorités et les temps forts diplomatiques en 2021 ?

Wang Yi : En 2020, la Chine, ensemble avec tous les pays du monde, a fait un parcours exceptionnel. Sous la ferme direction du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) rassemblé autour du Camarade Xi Jinping, la diplomatie chinoise a accompli son devoir envers le pays, le peuple et le monde. La Chine a travaillé sans relâche à relever les défis inédits et à jouer activement son rôle. 

Au cours de l’année dernière, la diplomatie de Chef d’État a eu plusieurs temps forts. À travers la « cloud diplomacy », le Président Xi Jinping a mené de multiples échanges avec les dirigeants d’autres pays pour développer la coopération, portant une vision globale propre au dirigeant d’un grand pays. Cela a permis de montrer l’orientation et de donner de l’impulsion à la lutte internationale contre l’épidémie. 

Au cours de l’année dernière, nous avons démontré la détermination la plus résolue pour défendre les intérêts du pays. Nous avons lutté résolument contre les actes hégémoniques, arbitraires et d’intimidation et les ingérences injustifiées dans les affaires intérieures de la Chine. La souveraineté de la Chine ne souffre aucune violation. La dignité de la nation chinoise ne souffre aucune atteinte. Les droits légitimes du peuple chinois doivent être préservés.

Au cours de l’année dernière, nous avons déployé le plus grand effort pour lutter contre l’épidémie. Nous avons assumé notre devoir pour contribuer au combat sanitaire dans le pays, et travaillé en solidarité avec la communauté internationale et engagé la plus grande opération humanitaire d’urgence depuis la fondation de la Chine nouvelle, apportant par là la contribution chinoise à la lutte internationale contre le virus.

Au cours de l’année dernière, nous avons accordé la première priorité à la sécurité et à la santé de nos compatriotes d’outre-mer. Face à l’épidémie, nous sommes rapidement venus en aide aux ressortissants chinois à l’étranger et avons fait tout le possible pour les protéger et les accompagner. Nous avons mis en pratique le principe de la diplomatie au service du peuple. 

Au cours de l’année dernière, nous avons suivi avec la plus grande attention la bonne orientation de la gouvernance mondiale. La Chine a combattu résolument la montée de l’unilatéralisme, et défendu le multilatéralisme et les normes régissant les relations internationales par des actes concrets. Face à la montée du protectionnisme, nous avons œuvré à élargir l’ouverture sur l’extérieur, à valoriser l’atout du marché immense de la Chine, et à offrir au monde plus d’opportunités de développement. 

L’année 2021 est pour la Chine une année qui fera époque. Nous célébrerons le centenaire du PCC et la diplomatie chinoise entamera une nouvelle marche. 

Nous serons à la hauteur des missions qui nous sont confiées par le Parti et le pays pour promouvoir activement les relations d’amitié avec différents pays, renforcer la compréhension mutuelle entre la Chine et le reste du monde, et continuer de créer un environnement extérieur favorable au grand renouveau de la nation chinoise. 

Nous garderons à l’esprit les grandes priorités du pays pour préserver et élargir la période d’importantes opportunités stratégiques pour le développement de la Chine, travailler sans relâche à un bon démarrage du 14e plan quinquennal, favoriser la circulation domestique et la circulation internationale, et contribuer à la nouvelle dynamique de développement. 

Nous nous tournerons vers l’ère post-COVID-19 pour promouvoir activement la coopération sanitaire internationale et bâtir la communauté de santé pour tous. Nous œuvrerons à faire avancer la coopération de qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », contribuerons à une reprise rapide de l’économie mondiale et renforcerons la réponse collective au changement climatique et à d’autres défis mondiaux. 

Nous continuerons d’aller dans le sens de l’histoire pour promouvoir activement un nouveau type de relations internationales, faire rayonner les valeurs communes de l’humanité de la paix, du développement, de l’équité, de la justice, de la démocratie et de la liberté, et travailler avec tous les pays pour bâtir une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. 

Cette année est l’année du Buffle selon le calendrier lunaire. Le buffle est symbole de la persévérance et de la vigueur. La diplomatie de Chef d’État continuera de guider notre action, et la diplomatie chinoise écrira de nouveaux chapitres plus brillants. Une Chine fidèle à l’amitié, forte de détermination et résolue dans ses principes et ses responsabilités, apportera plus de chaleur et d’espoir au monde, et plus de confiance et de force au développement partagé de tous les pays.

Quotidien du Peuple : Vous avez souligné que la direction du Parti est l’âme de la diplomatie chinoise. Cette année marque le centenaire du PCC. Pour la diplomatie, que signifie la direction du Parti ?

Wang Yi : La diplomatie chinoise est la diplomatie du peuple sous la direction du PCC. Le Parti est le pilier du peuple chinois et la boussole de la diplomatie chinoise.

Œuvrer au bonheur du peuple chinois et au renouveau de la nation chinoise est l’engagement initial et la mission du Parti qui déterminent le devoir et la responsabilité de la diplomatie chinoise. Rester fidèle à l’indépendance et promouvoir la justice et l’équité sont les valeurs que poursuit le Parti qui déterminent les principes fondamentaux que doit observer la diplomatie chinoise. Poursuivre le développement pacifique, rechercher la coopération gagnant-gagnant et promouvoir la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité sont non seulement les dispositions des Statuts du Parti et de la Constitution, mais aussi le chemin et l’orientation que doit suivre la diplomatie chinoise.

Les décisions et accomplissements majeurs de la diplomatie chinoise trouvent leur origine dans le plan général et stratégique du Comité central du PCC. Surtout depuis le 18e Congrès du PCC, le Secrétaire général Xi Jinping, avec la vision mondiale, la fermeté stratégique et le grand sens des responsabilités, a innové dans la théorie et la pratique et dressé un plan de développement pour la diplomatie chinoise, de manière que la Chine avance toujours dans le bon sens de l’Histoire.

Les cent ans passés n’ont fait qu’ouvrir une grande œuvre millénaire. Nous pourrons attendre des années à venir des réalisations encore plus glorieuses. La pratique l’a bien prouvé : la direction du Parti est le plus grand atout politique de la diplomatie chinoise et la garantie fondamentale qui nous permet d’aller de victoire en victoire. Nous continuerons de travailler sous la direction du Parti et d’appliquer intégralement la Pensée de Xi Jinping sur la diplomatie. Nous œuvrerons à puiser la force dans les traditions glorieuses du Parti, et la sagesse, dans les expériences historiques du Parti, afin d’ouvrir sans cesse de nouvelles perspectives de la diplomatie de grand pays aux caractéristiques chinoises.

Hong Kong China Review News Agency : L’APN prendra une décision sur le perfectionnement du système électoral de la Région administrative spéciale de Hong Kong. Certains pays pensent que les mesures concernées sont incompatibles avec la politique d’« un pays, deux systèmes ». Que répondez-vous à ces propos ?

Wang Yi : Tout d’abord, je tiens à souligner que perfectionner le système électoral de la Région administrative spéciale de Hong Kong et concrétiser l’« administration de Hong Kong par les patriotes » répondent à l’impératif de faire avancer la politique d’« un pays, deux systèmes » et d’assurer la stabilité et la prospérité de Hong Kong sur le long terme, et relèvent du pouvoir et de la responsabilité conférés à l’APN par la Constitution. Les mesures concernées sont tout à fait conformes à la Constitution et à la loi et sont légitimes et justifiées.

Dans tous les pays, la loyauté envers la patrie est une exigence d’éthique politique fondamentale à observer par tous les fonctionnaires et tous les candidats à la fonction publique. Hong Kong ne fait pas exception. Hong Kong est une région administrative spéciale de la Chine et fait partie de la République populaire de Chine. Comment peut-on espérer que quelqu’un aime vraiment Hong Kong s’il n’aime même pas sa patrie ? Aimer Hong Kong et aimer la patrie s’inscrivent parfaitement dans la même ligne.

Sous la colonisation, il n’y avait pas de démocratie à Hong Kong. Depuis le retour de Hong Kong il y a 24 ans, personne d’autre n’est plus attaché à la démocratie, à la stabilité et à la prospérité de Hong Kong que le gouvernement central. Le retour de Hong Kong à la stabilité est dans l’intérêt de toutes les parties et offrira une garantie plus solide à la préservation des droits des habitants de Hong Kong et des intérêts légaux des investisseurs étrangers à Hong Kong. Nous sommes déterminés à poursuivre la politique d’« un pays, deux systèmes », le principe de l’« administration de Hong Kong par les Hongkongais » et d’« un haut degré d’autonomie », et nous sommes convaincus d’assurer à Hong Kong un avenir encore plus radieux. 

CGTN : Cette année marque le 50e anniversaire du rétablissement de la République populaire de Chine dans son siège légitime à l’ONU. Quels sont vos commentaires là-dessus ? 

Beaucoup de pays souhaitent voir une réforme des Nations Unies. Qu’en pense la Chine ?

Wang Yi : Il y a 50 ans, la 26e session de l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution rétablissant la République populaire de Chine dans son siège légitime à l’ONU. En ce jour, dans la salle retentissant d’applaudissements nourris, nos frères d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine étaient nombreux à ovationner et à s’embrasser. Les représentants de 57 pays sont montés sur la tribune pour nous féliciter. Depuis ce moment historique, un grand pays peuplé de près d’un quart de la population mondiale a rejoint la famille des Nations Unies, et l’ONU est devenue une véritable organisation universelle. Désormais, un nouvel acteur majeur crédible et fiable a participé à la cause de la paix et du développement du monde : la République populaire de Chine.

Au cours des 50 ans écoulés, la Chine a défendu fermement le système international centré sur les Nations Unies et l’ordre international fondé sur le droit international. Elle a adhéré à presque toutes les organisations internationales intergouvernementales et à plus de 500 conventions internationales. Elle est devenue le deuxième contributeur financier des opérations onusiennes de maintien de la paix et le plus grand fournisseur de troupes à ces opérations parmi les membres permanents du Conseil de Sécurité. La Chine défend depuis toujours l’équité et la justice ainsi que l’égalité entre pays de tailles différentes. Sa voix aux Nations Unies appartient toujours aux pays en développement.

Dans une situation internationale en mutation profonde, la communauté internationale souhaite voir les Nations Unies évoluer avec le temps et se perfectionner sans cesse à travers des réformes. La Chine est d’avis que quelles que soient l’évolution de la situation et les pistes de réforme, il est impératif de respecter les principes suivants :

Premièrement, rester fidèle aux buts et principes de la Charte des Nations Unies. La Charte a défini les normes fondamentales régissant les échanges interétatiques et le règlement des conflits. Toute violation de la Charte est une atteinte à la paix et à la stabilité mondiales.

Deuxièmement, défendre le rôle central de l’ONU dans le système international. L’ONU est l’organisation internationale la plus universelle, la plus représentative et dotée de la plus haute autorité dans le monde. Son rôle ne doit qu’être renforcé et non affaibli. Tous les pays sont tenus de défendre consciencieusement l’autorité des Nations Unies.

Troisièmement, observer le principe onusien fondamental de consultations sur un pied d’égalité. Les Nations Unies ne sont pas un club des grands, encore moins un club des riches. Tous les pays sont souverainement égaux. Aucun pays n’a le droit de monopoliser les affaires internationales. Il est nécessaire d’augmenter la représentation et le droit à la parole des pays en développement aux Nations Unies pour mieux refléter la volonté commune de la majorité des pays.

Sur un nouveau point de départ historique, la Chine mettra en œuvre scrupuleusement les initiatives et mesures majeures annoncées par le Président Xi Jinping, prendra une part plus active dans les affaires onusiennes et œuvrera sans cesse à l’idéal de l’ONU de transformer les glaives en hoyaux en vue d’un monde sans guerre.

Agence France-Presse : L’administration Biden a parlé le mois dernier du retour de l’alliance transatlantique. Comment la Chine gérera les relations trilatérales avec l’Europe et les États-Unis ?

Wang Yi : En 2020, le Président Xi Jinping a tenu avec les dirigeants européens trois visioconférences réussies. Les échanges de haut niveau entre les deux parties sont restés intenses. Les deux parties ont renforcé leur confiance mutuelle dans la lutte commune contre la COVID-19 et rehaussé leur coopération en cette année marquant le 45e anniversaire de leurs relations diplomatiques. Elles ont signé l’Accord sur les indications géographiques et conclu les négociations sur l’Accord d’investissement selon le calendrier prévu. Pour la première fois, la Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de l’UE. Face aux crises et défis, les relations sino-européennes se sont avérées résilientes et dynamiques et ont envoyé un message positif au monde.

Le parcours des relations sino-européennes démontre parfaitement que la Chine et l’Europe partagent de larges intérêts communs, que la coopération gagnant-gagnant est l’aspect dominant de leurs relations, que ces deux grandes civilisations peuvent se parler, que la Chine et l’UE ne sont pas des rivaux systémiques, et qu’en coopérant dans l’esprit d’indépendance, elles pourront accomplir de grandes choses. Nous continuerons de soutenir l’intégration européenne et de soutenir une UE unie et forte qui jouera un rôle accru dans les affaires internationales. 

Nous sommes d’avis que la Chine et l’UE sont deux forces majeures dans le monde multipolaire. Les relations sino-européennes sont marquées par l’égalité et l’ouverture. Elles ne visent aucune partie tierce, ni ne dépendent d’aucune partie tierce. Nous nous réjouissons de voir l’UE renforcer sans cesse son autonomie stratégique, porter le multilatéralisme et œuvrer à la coordination et à la coopération entre grands pays. Nous entendons travailler ensemble avec l’UE pour relever les défis planétaires, apporter davantage d’énergie positive aux efforts internationaux visant à vaincre la COVID-19, à redresser l’économie et à lutter contre le changement climatique, et fournir plus de stabilité aux relations internationales.

Sources : Cgtn français.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s