Sénégal. L’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko déclenche des émeutes dans plusieurs grandes villes.

China Africa MediaDepuis trois jours déjà, plusieurs grandes villes du Sénégal sont le théâtre de violentes émeutes opposant les forces de l’ordre aux populations sénégalaises. Ces affrontements font suite à l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, dont la garde à vue a été prolongée. Selon le ministère de l’Intérieur sénégalais, quatre personnes ont été tuées dans les émeutes.

Ousmane Sonko, arrivé troisième de la présidentielle de 2019 et pressenti comme un des principaux concurrents du président Macky Sall en 2024, a été arrêté en début de semaine après une plainte pour viol déposée contre lui.

Ousmane Sonko

«Alors qu’il se rendait au tribunal pour y être auditionné, le cortège qui l’accompagnait et lui sont stoppés net par des forces de l’ordre lui signifiant son arrestation, cette fois pour trouble à l’ordre public. Ce qui a aussitôt déclenché l’ire des populations qui y voient des manœuvres d’élimination politique orchestré par la main invisible de la France» relate Diop Amadou, journaliste au quotidien Le Soleil que nous avons joint au téléphone.

Selon la même source, des saccages et des pillages de magasins ont été perpétrés, en particulier sous enseigne française, dans la capitale et différentes villes du pays telle que Thiess, Saint Louis ou encore Kolda depuis mercredi dernier.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, on peut voir une foule immense de jeune qui courent en scandant «libérez Sonko». Dans une autre, on voit la foule saccager le magasin français Auchan. Dans une autre encore, une foule de jeunes, des filles y compris, harcèlent à coup de Pierre et de bâtons, un camion de police qui sera finalement contraint à rebrousser chemin.

«Libérez Sonko !» scande la foule

Si l’arrestation d’Ousmane Sonko est l’étincelle qui a embrasé le pays, il n’en demeure pas mois que l’exaspération générale face à la dureté de la vie, accrue depuis au moins un an avec la pandémie de Covid-19, y est également pour beaucoup. Ce soulèvement, s’il perdure, risque bien d’être fatal pour le président Macky Sall.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s